Balance des blancs personnalisée

Méthodes de travail, logiciel et technique d'impression...

Modérateurs : André Labelle, Mario Cloutier

Répondre
Avatar du membre
Richard Prévost
Club 1000
Club 1000
Messages : 1438
Enregistré le : 27 mars 2007 à 7h44
Localisation : Repentigny, QC
Contact :

Balance des blancs personnalisée

Message par Richard Prévost » 22 août 2013 à 8h34

A travers ce post, je pose la question de la pertinence et de l'efficacité d'une balance des blancs personnalisée pour rétablir l'équilibre chromatique dans des conditions d'extrême déséquilibre... (forte dominante, altération des couleurs, etc.)

Or en photo sous-marine, c'est un problème qui se pose fréquemment (à l'exception des photos rapprochées avec flash). Dans ma piscine, j'ai comparé trois balances des blancs et le résultat me semble évident.

Image

Si le AWB (balance des blancs automatique) est approprié par une belle journée ensoleillée, dès que la caméra descend sous l'eau, il en va tout autrement... (ma conjointe a bien voulue me servir de modèle pour ce test quand-même pas désagréable en pleine canicule :wink:

Image


1) Comme on peut le voir, la photo du haut montre une forte dominante bleue qui résulte principalement de la lumière réfléchie par le fond de la piscine mais aussi par l'eau qui absorbe rapidement le rouge. Au delà de 5 mètres d'eau, le rouge n'y est plus et c'est perceptible même dans une piscine. A faible profondeur, AWB est à proscrire sous l'eau.

2) Pour corriger partiellement ce fait, la plupart des fabricants de petits APN submersibles (et autres caméras qui peuvent être utilisés dans un caisson), offrent une balance des blancs «sous-marine» (photo du centre) - En fait, c'est l'équivalent d'un filtre rouge placé devant la caméra pour améliorer le contraste, réchauffer les couleurs et surtout ramener du rouge dans l'image. Dans tous les cas, c'est un compromis avec des résultats variables selon la nature de l'eau et la dominante à corriger laquelle peut aussi être verdâtre... Cette balance de blanc «sous marine» peut donner des résultats quand-même agréables, avec un effet sous-marin plus ou moins prononcé.

3) Finalement, j'ai essayé une balance des blancs personnalisée directement sous l'eau en visant la bande blanche de la piscine et je crois que le résultat est probant. Ce sont les teintes de la peau qui permettent d'évaluer plus précisément la justesse des couleurs. A noter que la caméra que j'utilise présentement (Canon S100) permet de faire une balance des blancs très vite en assignant un bouton dédié uniquement à cette fonction. Il me suffit de viser un objet neutre et aucun besoin de passer par le menu, c'est instantané. Ceci devrait m'éviter pas mal de post traitement dans ce genre de photos à l'avenir.
(Je vais tester cette méthode très bientôt durant une semaine dans les caraïbes.)


En visant les marches de descente à l'eau; Idem pour les résultats avec le blanc très bien rendu en personnalisant la balance des blancs, alors que le mode «sous-marin» ne contrôle que très partiellement la dominante bleue.

Image


Curieusement, pour faire une balance des blancs, est-ce que ç'a prend absolument du blanc ? - Hé bien... Non ! - En prenant comme référence le côté blanc ou gris d'une carte Kodak, on arrive exactement au même équilibre des couleurs. De toute façons, en photographiant le côté blanc, vous obtenez une photo de référence gris moyen... identique au côté gris de la carte... Donc...

Ce qui est important, c'est de prendre un objet neutre et à ce titre, un fond de sable blanc, un mur de grange, une portière d'auto, ou l'asphalte de la chaussée peuvent très bien servir.

Image
Au plaisir

Richard Prévost

Canon EOS 30D | EF 300mm F4.0 L IS USM + TC EF 1.4 | Canon S3IS + TC 1.5X | Canon D10 | Canon S100 & caisson |Trépied Manfrotto 055CL & Berlebach Report 8023 | Tête Manfrotto 501
http://www.pbase.com/rpprevost

Répondre